Médias – Distinctions

À consulter

Communiqués

À venir

Le GRIS
et ses principales actions

À venir

Xavier Dolan à propos du GRIS-Québec

Texte inaugural, Encan-bénéfice 2016

Bonsoir, 

Merci à toutes et à tous d’être présents ce soir. Merci au GRIS de m’avoir invité à me joindre à cet encan, aussi.

Jamais je ne prétendrai accomplir un travail de sensibilisation aussi fort, aussi pointu et rigoureux que celui du GRIS auprès des jeunes. Dans mon travail, dans mes films, pourtant, j’ai toujours incorporé dans mes intrigues des personnages de la communauté LGBT. Jamais par obligation ou pédagogie, ou même, comme plus récemment exprimé, par besoin de diversité.

Pour moi, la diversité n’est pas une case que l’on doit cocher, ni un mandat à remplir. La diversité est inhérente à la modernité. Elle est organique, et sans explications superfétatoires elle s’inscrit dans le quotidien des personnages avec un naturel qui ne commande aucune justification. […]

Voir le texte complet

Bonsoir, 

Merci à toutes et à tous d’être présents ce soir. Merci au GRIS de m’avoir invité à me joindre à cet encan, aussi.

Jamais je ne prétendrai accomplir un travail de sensibilisation aussi fort, aussi pointu et rigoureux que celui du GRIS auprès des jeunes. Dans mon travail, dans mes films, pourtant, j’ai toujours incorporé dans mes intrigues des personnages de la communauté LGBT. Jamais par obligation ou pédagogie, ou même, comme plus récemment exprimé, par besoin de diversité.

Pour moi, la diversité n’est pas une case que l’on doit cocher, ni un mandat à remplir. La diversité est inhérente à la modernité. Elle est organique, et sans explications superfétatoires elle s’inscrit dans le quotidien des personnages avec un naturel qui ne commande aucune justification.

Bien sûr, je fais des films et oeuvres pour ainsi dire dans une autre dimension que celle dans laquelle le GRIS combat l’étroitesse des mentalités. J’ai une tâche beaucoup plus facile, en quelque sorte. Mes personnages peuvent gagner contre l’ignorance. En fait, mes personnages se battent toujours pour la différence qu’ils représentent, et gagnent, tant que faire se peut. 

La réalité est une arène de combat moins romantique.

L’intolérance est une violence passive et le symptôme inévitable de l’ignorance. Le manque de curiosité, mais surtout la peur de la différence, dans une société qui agit, se déplace, évolue, régresse en meute. L’ostracisme et la ghettoïsation permettent de structurer cette société, supposément, et permettre le triomphe de la « normalité ».

Être normal, en 2016, ça pourrait donc être, selon mes sources, être homophobe, ou xénophobe, ou islamophobe, bien sûr. 

Heureusement, des gens dévouent leur existence entière à la seule chose réelle pouvant extirper les gens du mépris et de l’intolérance ; L’éducation. Il n’existe aucune autre façon de se libérer des a priori et des préjugés qui, sans démystification, se passent de génération en génération, d’esprit en esprit, et inculquent aux plus jeunes les valeurs rétrogrades et oppressantes qui érodent notre tissu social au lieu d’en resserrer toujours les mailles, jusqu’à ce que les différences perçues comme des tares, des faiblesses ou des vices deviennent les forces qui nous unissent. 

C’est ce que GRIS fait et sait si bien faire, entre autres choses.

Je les remercie de leur dévotion, de leur acharnement. La bataille contre l’ignorance se poursuit, dans la fiction comme dans la vie, et malgré la persistance de l’étroitesse d’esprit, le reculement social, le repli sur soi, ici ou ailleurs, malgré le manque de compassion, l’inculture et les phobies qui nous divisent, l’éducation demeure la seule arme pouvant déjouer l’intolérance.

Les différences, gaies, lesbiennes, transgenres, de couleurs, d’origines, de croyances… doivent être comprises pour être célébrées. Elles donnent à la vie, à l’homme et la femme, une texture, une couleur, une âme sans lesquelles nous sommes perdus.

Merci

Xavier Dolan

Porte-Parole de l’Encan-bénéfice d’oeuvres d’art 2016 du GRIS-Québec.

© Ce texte, en tout ou en partie, ne peut être reproduit ou retransmis sous aucune forme et par quelque moyen que ce soit sans l’autorisation écrite de son auteur.

Crédit photo Jérémie Leblond-Fontaine / jlf-photo.com

Témoignages

“À L’Accès, j'ai trouvé des amis, du soutien, et je me suis trouvé moi-même. Pour moi, c'est un refuge où je suis toujours bien, parce que je peux toujours y être moi-même et me sentir le bienvenu.”

Jeune, 18 ans – L’Accès

“Le programme de jumelage m'a permis de me sentir plus à l'aise avec mon orientation sexuelle et m'a fait comprendre que l'orientation sexuelle était un concept fluide et qu'elle pouvait ne pas être fixe. Le programme (ainsi que l'accompagnatrice) m'a beaucoup aidé à cheminer et à accepter mon passé et comment je me définis maintenant.”

Femme, 21 ans – Jumelage Jeunesse

“J’ai bien aimé la rencontre. Je crois que le fait de nous laisser poser des questions nous permet d’aborder les sujets qui nous intéressent (c’est plus personnalisé). Continuez votre beau travail! Vous permettez à des gens comme mon frère d’être plus acceptés.”

Fille, 20 ans – Intervention scolaire

“L'Accès m'a permis de sortir de mon isolement, de me faire un bon cercle social, d'apprendre beaucoup, de prendre de l'expérience et surtout de me découvrir moi-même et de m'épanouir.”

Jeune, 20 ans – L’Accès

“La conférence était super intéressante. J’ai appris beaucoup de chose que je ne savais pas. Je trouve ça super intéressant que le GRIS fasse des rencontres dans les écoles pour sensibiliser les jeunes. Super travail.”

Garçon, 16 ans – Intervention scolaire

“C’était un atelier fort agréable et intéressant. Les intervenants ont suscité la participation des étudiants, et ont été capables de répondre à l’ensemble des questions, même dans un contexte de francisation.”

Enseignante, intervention scolaire - francisation

“J’ai vraiment aimé vous rencontrer! Vos histoires m’ont permis d’éclaircir certains questionnements et préjugés que j’avais. Merci du temps que vous nous avez accordé. J’ai apprécié votre transparence.”

Fille, 19 ans – Intervention scolaire

“Quel bon moment! Les anecdotes étaient tellement pertinentes! J’en aurais pris encore! L’impact sur les élèves risque d’être très positif.”

Enseignante, secondaire

“[L’homosexualité] C'est bien, ça fait des familles pour les orphelins.”

Garçon, 12 ans – Intervention scolaire

“J’ai vraiment aimé parler d’un sujet qui n’est pas beaucoup abordé en général en classe. Même si je suis hétérosexuelle, je trouve intéressant de connaître les histoires et expériences de personnes qui ne vivent pas la même chose que moi. Ça me permet […] d’ouvrir mes horizons.”

Fille, 15 ans – L’Accès

“Imaginez un monde où tout est identique. Ce serait ennuyant. Chaque personne a ses différences, et c’est mieux comme ça. La vie est belle avec des couleurs.”

Garçon, 16 ans – Intervention scolaire

“Les jeunes ont vraiment aimé leur expérience [mais] ils auraient aimé parler de bisexualité, qu’ils avaient plus de difficulté à démystifier la bisexualité.”

Intervenant, maison de jeunes

“Je ne suis pas homophobe mais je ne trouve pas ça normal, je ne suis pas énormément à l’aise avec ça, mais c’est leur choix et je le respecte.”

Fille, 12 ans – Intervention scolaire

“Je trouve que l’expérience de jumelage m’a permis de mieux me connaître et à me donné des trucs pour avoir une plus grande confiance en moi.”

Garçon, 14 ans – Jumelage Jeunesse

“Je me souviens que vous et un autre homme étiez venus dans ma classe au secondaire […], aujourd’hui je réalise qu’une grande partie de ma tolérance et de mon ouverture vient de vous. Merci!”

Garçon, 17 ans – Intervention scolaire

“J'aime beaucoup L'Accès parce que c'est un environnement idéal pour partager des sentiments, faire des amis et juste être toi. Personne te juge et tu te sens à l'aise avec tout le monde, là. Les activités sont bien organisé et super cool. L'Accès m'apporte beaucoup de joie, des amis et le sentiment d'être accepté.”

Fille, 17 ans – L’Accès

“Brisent les malaises et utilisent les bons mots pour parler de sujets délicats! Bonnes réponses et bonne gestion du groupe. Bravo pour l’aisance et la présentation.”

Enseignante, secondaire

“Ce qui est bien de L'Accès, c'est que l'on se rapproche rapidement, même ma première fois, j'ai pu montrer mon vrai moi sans me cacher ou modifier pour mieux entrer dans les cadres. C'est un endroit où on peut se dire : je suis comme tout le monde par ce que je suis différent des autres.”

Garçon, 16 ans – L’Accès

“Agréablement surprise! Groupe de secondaire 1 à la maturité? Pas certaine, mais quand même bon pour la sensibilisation.”

Enseignante, secondaire

“C’est une bonne activité pour les personnes gaies ou lesbiennes qui ont peur de faire leur « coming out », car ça explique de ne pas avoir peur de s’affirmer.”

Fille, 14 ans – Intervention scolaire

Distinctions

Prix Ensemble contre l’intimidation 2017
Les GRIS du Québec

Prix Mérite Centraide
Stéphane Fredette

Hommage aux bénévoles Taschereau 2017
André Papillon

Hommage aux bénévoles Taschereau 2018
Sophie-Gagnée Bergeron