Ces figures LGBTQIA2+ qui ont marqué notre histoire
Gladys Bentley

Née à Philadelphie en 1907, Gladys Bentley a été raillée dans son enfance pour être un garçon manqué en surpoids. Dans son smoking blanc et son chapeau haut de forme, la chanteuse et pianiste affichait sa réputation de « bulldagger » ou de lesbienne butch. Artiste de premier plan pendant la Renaissance de Harlem, elle a fait la une du Cotton Club et de la Clam House où elle a ouvertement flirté avec les femmes du public. Voir le reste de la biographie

Petite affiche

$ 50

8x12 pouces

Moyenne affiche

$ 150

16x24 pouces

Grande affiche

$ 250

24x36 pouces

Parmi les dons ramassés, 30% des profits iront à l’Accès Gris-Québec et 50% permettront de créer un fonds Diversité-Inclusion pour soutenir les initiatives des personnes noires, racisées, autochtones issues de la diversité sexuelle et de genre dans la ville de Québec, notamment sur le territoire de Wendake.

Acheter
Biographie

Née à Philadelphie en 1907, Gladys Bentley a été raillée dans son enfance pour être un garçon manqué en surpoids. Dans son smoking blanc et son chapeau haut de forme, la chanteuse et pianiste affichait sa réputation de « bulldagger » ou de lesbienne butch. Artiste de premier plan pendant la Renaissance de Harlem, elle a fait la une du Cotton Club et de la Clam House où elle a ouvertement flirté avec les femmes du public.

Elle a pris des chansons populaires de l’époque – comme « Sweet Georgia Brown » ou « Alice Blue Gown » – et a ajouté des paroles suggestives de sa voix rauque d’alto, encourageant le public à faire écho au refrain. L’acte anti-genre a fait sensation, faisant d’elle l’une des icônes les plus aimées de l’époque. En 1928, Bentley a commencé une carrière d’enregistrement de 20 ans. Sa cérémonie de « mariage » avec une femme blanche du New Jersey a été largement médiatisée, élargissant sa notoriété, mais l’a également tranquillement préparée à une vie qui deviendrait bientôt plus dure. Dans les années 1930, elle était la tête d’affiche du Ubangi Club – avec un chœur de drag queens pour la soutenir – mais la décennie de la Grande Dépression allait avoir un impact important sur la vie nocturne de Harlem.

En 1937, elle a déménagé à Los Angeles où elle a été harcelée pour avoir porté des vêtements pour hommes, même si elle réussit à gagner sa vie en travaillant principalement dans des clubs gays au cours de la décennie suivante. Le climat répressif des années 1950 a fait de la période un moment particulièrement difficile pour être une lesbienne butch aux États-Unis. Ayant besoin de sauver sa carrière, en 1952, Bentley a publié un essai dans Ebony disant qu’elle avait été « guérie » de son lesbianisme et était maintenant mariée à un homme – bien que la véracité de son traitement et la validité du mariage ne puissent jamais être vérifiées ; une triste coda à ce qui avait été une vie vécue sans compromis.

Gladys Bentley – l’incarnation vivante du « Hot Harlem » dans les années 1920 – est décédée de la grippe en 1960. Elle avait 52 ans.

Procédure d’achat

L’achat d’affiche(s) du projet « Ces figures LGBTQIA2+ qui ont marqué notre histoire » se fait via la plateforme de dons du GRIS-Québec. Voici la procédure pour commander votre ou vos affiches. Merci!

  1. Rendez-vous sur la page de don du GRIS-Québec.
  2. Inscrivez le montant qui correspond à la grandeur de(s) l’affiche(s) que vous souhaitez commander.
  3. Remplissez l’ensemble des informations demandées (courriel, prénom, nom, adresse).
  4. Indiquez le nom de la figure ainsi que la taille de l’affiche que vous souhaitez commander. Exemple : Alice Nkom, 24×36
  5. Remplissez vos coordonnées bancaires et cliquez sur «Faire un don».
  6. Un.e membre de notre équipe vous contactera dans les plus brefs délais pour confirmer votre commande, merci!
Questions / contact

Camille Esther Garon
Initiatrice du projet
581 999-1564
camilleesther.garon@gmail.com