Pourquoi y a-t-il des festivals de la diversité sexuelle?

L’emphase médiatique étant surtout mise sur le défilé, les activités se déroulant durant les quelques jours de festivités passent souvent inaperçues. À Montréal, les célébrations s’appellent Fierté Montréal, Divers/Cité, Pervers/Cité et autres. Le défilé s’insère dans les journées de la Fierté d’activités artistiques et sportives, dont une journée communautaire où les organismes travaillant auprès de la diversité sexuelle peuvent faire connaître leurs services.

À Québec, les festivités se déroulent durant la Fête Arc-en-ciel. Il n’y a pas de défilé, mais beaucoup d’activités sont au programme lors de ces 3 journées. Des spectacles, des conférences, de l’animation, des kiosques et surtout… une invitation au respect de la diversité.

La télévision et les journaux cherchent souvent le sensationnel. Ainsi, ils nous montrent souvent ce qu’il y a de plus extravagant. Il ne faut pas oublier que la Fierté gaie et les autres festivals sont un appel à l’acceptation de la diversité des êtres humains et cette diversité inclut toutes les minorités que l’on retrouve dans la communauté. Généralement, les médias vont diffuser des images de personnes qui sortent de l’ordinaire, mais la réalité est très différente. Il est bien d’encourager les gens d’aller voir par eux-mêmes afin de se faire leur propre idée sur la parade et la Fierté.

Le premier défilé a eu lieu pour commémorer les émeutes de Stonewall. En juin 1969, un groupe de lesbiennes, gais, bisexuel(le)s et transsexuel(le)s se rebellèrent contre les forces policières venues faire une descente au Stonewall Inn, un bar gai clandestin de New York. Une lutte entre les forces anti-émeutes et les gens de la diversité sexuelle fit rage pendant plusieurs jours. Les émeutes de Stonewall sont depuis considérées comme le début de la lutte pour l'égalité des droits des personnes homosexuelles.

Trente ans après les émeutes de Stonewall, on célèbre la  Fierté gaie dans plus de cent cinquante villes dans le monde. Au départ, la Fierté gaie représentait un moyen de revendication pour obtenir une égalité légale pour les membres de la diversité sexuelle. De nos jours, elle est devenue un symbole de célébration des droits acquis et une revendication pour une pleine égalité sociale. Parce que la fierté est le contraire de la honte…!